L'islam Authentique


La religion originelle d'Abraham

La question de la foi



« Et dis : La vérité émane de votre Seigneur.  Y croira qui voudra et la reniera qui voudra »  Coran 18:29

« Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants !? » Coran 10: 99


 
La question de la Foi




 

En guise d'introduction et sans vouloir rentrer dans des débats philosophiques sans fin, pour faire simple si l'on veut discuter de la question de la foi et des croyances en général, on peut classer le genre humain en trois catégories:



Les croyants (théistes): ce sont des individus qui ont déjà une prédisposition à croire à l’invisible, ils sont animés par une conviction profonde que l'origine de ce monde est un créateur situé à un autre niveau de réalité; il en existe deux types: 

 

 - Les croyants par conditionnement social,ils adoptent souvent la foi de leurs parents/milieu social, ils représentent la grande majorité.

 

 -Les croyants convaincu, moins nombreux, ce sont ceux qui s'efforcent à chercher la "vérité" par l'investigation rationnelle et par l'autocritique de leur propre système de croyance, c'est à dire ils ont un certain recul par rapport à leur foi acquise en société.



Les non croyants (athées) qui sont sûrs que les premiers se trompent, il en existe également deux types:

 

 -Les athées par conditionnement social, souvent par rapport à un dégoût des méfaits attribués aux religions, c'est la grande majorité. 

 

 -Les athées convaincus, qui devraient être une élite de savants ayant épuisés tous les domaines du savoir-ce qui est complètement illusoire pour ne pas dire impossible- pour trouver les réponses qui expliqueraient notre monde sans l'intervention d'un principe créateur.




Les agnostiques (indécis)  ce sont ceux qui ne se prononcent pas sur la question de la Foi en Dieu.

 

 

Les scientifiques appellent souvent à ne pas confondre le domaine de la foi avec celui de la science, bien que les deux s'excluent pas et peuvent être complémentaires, surtout si l'on prend en compte les changements récents au niveau des paradigmes scientifiques (voir mon site sur la fin des certitudes).

 

Ceci étant dit, je pourrais me baser sur un constat de physique sur l’émergence de notre univers, pour étayer ma position vis-à-vis de la croyance. Il est maintenant bien établi ( jusqu'à preuve du contraire), que l'univers a eu un début connu de tous par le Big Bang.

 

C'est à partir de ce moment précis que le temps et l'espace ont existé pour former notre univers actuel.

 

D'après les physiciens, parler d'avant Big Bang ou de sa cause première relèverait plus de la spéculation métaphysique que de la science, en effet on ne saurait aborder en terme scientifique les conditions qui présidaient à l'émergence de l'espace temps avant le fameux mur de Planck qui constitue la limite suprême des lois connus de la physique.

 

L'athée d'un point de vue intellectuel, se trouve d'emblée dans une situation confortable, car il n'a rien à prouver, au contraire c'est souvent lui qui demande à celui qui prétend à l'existence d'un principe créateur, d'apporter des arguments irréfutables pour étayer sa thèse.

 

Le seul problème concernant l'athée, c'est sa façon d'esquiver la question de la cause première, on peut dire qu'il admet implicitement que le monde aurait pu sortir du néant et par pur hasard.

 

Le croyant de son côté, essaie tant bien que mal de prouver l'existence d'une intelligence qui est hors de la portée de sa  propre intelligence, par des arguments indirects qui sont a ses yeux évidents et suffisants mais qui sont selon l'athée sujet à caution et ne résistent pas à la critique scientifique et philosophique(voir un exemple ici).

 

L'agnostique, se garde bien de prendre position entre ces deux postures, alors ne se prononce pas sur la question de l'existence ou non d'un principe créateur.

 

Devant ce constat, je pense que la seule perspective possible de dialogue entre croyants et athées, c'est de laisser à chacun le libre arbitre de choisir entre ces deux façons de concevoir le monde ou de rester agnostique.

 

Ce libre arbitre est le principe coranique fondamental révélé au prophète Mohammed(s), il est le préalable à l'adhésion (ou non) au seul dogme de l'islam qui consiste à reconnaitre que ce monde appartient à un Créateur Unique, c'est le monothéisme pur:  « Et dis : La vérité émane de votre Seigneur.Y croira qui voudra et la reniera qui voudra » (Coran 18-29)

 

La conception du monde physique selon les croyants et les athées


 

 Explication du monde visible

Pour les non croyants

Pour les croyants

Le passage du néant à l'existence

?

une intelligence supérieure

Les lois de la nature avant le mur de Planck => l'unité espace_temps

?

une intelligence supérieure

Lois de la nature après le mur de Planck => émergence de l'espace-temps régis les lois de la mécanique quantique

sélection d'un univers parmi une multitude de possibilités par

 

HASARD

sélection d'un univers parmi une multitudes de possibilités par

une intelligence supérieure

Passage de l'énergie pure vers l'état matière selon des lois physique régis par

Le HASARD

une intelligence supérieure

Organisation de la matière du simple vers de plus en plus complexe selon un ordre infiniment précis par

Le HASARD

une intelligence supérieure

Émergence de la première séquence de molécules capables de transmettre une information ( ARN , ADN) selon des interactions régis par

Le HASARD

une intelligence supérieure

Émergence de la première cellule vivante suite à une succession d'étapes de plus en plus complexes sous l'influence

du HASARD

d'une intelligence supérieure

Diversification des êtres vivants à partir de la première cellule selon des lois régis par des mutations génétiques obéissant au

HASARD

une intelligence supérieure

L'évolution des êtres vivants des formes les plus simples vers des formes de plus en plus complexes et performantes, est régis par des lois biologiques guidés par

HASARD

 

des mutations génétiques et par la sélection naturelle des plus aptes à la survie

une intelligence supérieure qui régis l'apparition de mutations génétiques   précises afin d'être sélectionnées à des fins prévues

L'émergence de l'intelligence est sous tendu par

 Le HASARD et la nécessité de survie

une intelligence supérieure et pour une finalité précise

 


D'après ce tableau on voit bien l'omniprésence de Dieu ou du supposé hasard pour expliquer le monde, selon qu'on est croyant ou pas, au final chacun est libre de choisir l'explication qui le convient ou celle qui le rassure.

 

Pour ma part, j'ai opté pour le choix de croire (c'est la grâce de Dieu ) à une intelligence supérieure qu'on peut appeler Dieu ou Allah qui n'est autre que la contraction de Al  ilah qui signifie Le Dieu Unique.

 

D'une part cela me réconforte dans ma foi que j'ai hérité d'une longue tradition et d'autre part, cette alternative est plus honorable à mon sens que celle qui propose un autre Dieu appelé "Hasard" !

 

Ce Dieu imprévisible et tout puissant de la science existe-t-il effectivement dans le monde réel ? Ou s'agit-il en réalité d'une construction de l'intelligence humaine ?

 

La physique quantique est fondée sur des lois probabilistes où le hasard à une grande place indiscutable.

 

La biologie, l’évolution des espèces, font intervenir le hasard comme facteur indispensable aux mutations génétiques, la sélection naturelle voie par les yeux du hasard pour perfectionner le monde vivant ...etc

 

Bref, toutes les théories modernes intègrent d’une façon ou d’une autre le hasard comme élément intrinsèquement lié au fonctionnement de notre univers, serait-il à l’origine de tout, de l’univers, de la vie, de la conscience ?

 

Mais quelle est la nature intime de ce hasard ?

 

 Serait-il un "Dieu qui s'ignore" !



Dieu selon l'ancien testament

(La torah altérée par les hommes: cliquer ici pour en savoir plus)


Selon la Bible Dieu est éternel sans début ni fin, il est tout puissant mais présentant des caractéristiques ou des faiblesses humaines :

-Dieu l'unique est une personne !: "Je suis Dieu et il n'y a personne d'autre; Je suis Dieu et il n'y a personne comme moi" (Essaie 46:9)

-Dieu sujet à la fatigue ! "Car en 6 jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le 7e jour"(Exode 20:11)

-Dieu peut être vu ! : Moïse voit (avec ses yeux) partiellement Dieu de dos: "puis je retirerai ma main et tu me verras par derrière, mais ma face ne pourra être vue" (Exode 33:23)

-Dieu peut lutter avec l'homme !: Lutte avec Jacob "Jacob ne sera plus le nom qu'on te donnera mais Israël car tu as lutté avec Dieu et avec les hommes et tu as été vainqueur" (Genèse 32:28-29)

-Dieu comparé à un lion accroupi !: "Il s'accroupit, Il se couche comme un lion et comme une lionne : qui le fera lever"  (Nombres 24:9)

-Dieu regrette la création de l'homme! : "l'éternel regretta d'avoir fait l'homme sur la terre et son cœur fût affligé" (Genèse 6:6)

-Dieu Oublie !: "Sion avait dit: "Le Seigneur m'a abandonnée; le Seigneur m'a oubliée". Une femme oublie-t-elle son petit enfant, est-elle sans pitié pour le fils de ses entrailles? Même si les femmes oubliaient, moi, je ne t'oublierai pas" (Isaïe 49, 14-15). Et ailleurs: «De même qu'une mère console son enfant, moi aussi, je vous consolerai, à Jérusalem vous serez consolés" (Is 66, 13)

-Dieu qui ne réalise pas ses promesses: après avoir décidé d'élir Saül roi des iraelites, dit à Moïse: " puisque je me suis ému face au cri de douleur de mon peuple, demain je t'enverai auprès d'un homme de la tribu de Benjamin que tu oindras Roi, Cet homme libérera mon peuple des Philistins" (I Sm.9-15)

-Promesse qui se révèlera complètement fausse, car jamais les Hébreux ne réussiront à dominer les Philistins.

-Encore une fois, il promet à David que " sa maison et son royaume seront solides pour toujours devant lui et son trône sera rendu fort pour toujours (II sM7-16), Alors son royaume s'écroulera à peine 80 ans après !.....etc


Dieu selon le nouveau testament

(Les évangiles altérés par les hommes: cliquer ici pour en savoir plus)



Selon le dogme chrétien, pour sauver le monde, Dieu a envoyé son Fils unique, Son verbe qui s'est incarné dans la chère de l'homme, donc Dieu est à la fois esprit et homme !

-Dieu le père: le créateur, celui de l'ancien testament

-L'esprit Saint: émanation du père

-Le Fils incarné qui est Dieu fait Homme: un juif circoncis, qui adorait un Dieu Unique: il priait et jeûnait, ne mangeait pas de porc et ne mangeait que la viande sanctifiée ou saignée (Kascher).

-La trinité est la doctrine dominante aujourd'hui chez les chrétiens, elle a été fixée définitivement lors du premier concile œcuménique de  Nicée en 325 de notre ère  il fut le lieu d’une grande controverse au sein de l’Église.

Quel en était l’objet ? 

La divinité de Jésus et la formulation de la doctrine trinitaire, qui n'est pas citée explicitement dans les Évangiles.

Les pères de l’Église ont eu différentes interprétations concernant les versets qui font allusion à la trinité (éparpillés dans les 4 évangiles).  Ce dogme était loin d'être explicite et consensuel, d'où la grande controverse.

Avant le concile de Nicée, les chrétiens n’étaient pas tous d'accord au sujet de la Trinité.

Il y avait même plusieurs groupes, nous citons que les deux groupes les  plus influents  :

1 Les pro trinité ou groupe "orthodoxe" partisans d'Athanase, archidiacre de l’église d’Alexandrie.

2-Les anti trinité ou unitariens dont les Ariens, partisans d'Arius, diacre de la même église.

À l’ouest, dans la partie latine, avec Rome pour capitale, la plupart des gens étaient partisans d’Athanase, tandis que la partie orientale et grecque de l’Empire romain était en majorité favorable à Arius et eut finalement pour capitale Constantinople.


Que croyaient les unitariens (ariens) ? Ils étaient attachés à la “doctrine selon laquelle: Jésus le Fils est inférieur à Dieu le Père et de substance différente parce qu’il a été créé par Dieu et est venu à l’existence après Lui”.

Que croyaient les trinitaires? Selon leur doctrine on définit aujourd’hui la trinité comme la “personnalité triple de l’unique Être divin” dans laquelle ‘Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit’ sont dits être de la même substance, co-égaux et tous trois incréés et tout-puissants.

Pour les Judéo-chrétiens des origines, Jésus était un homme-prophète sans plus : cf. Actes 2:22 "homme Israélite, écoutez ses paroles : Jésus le Nazaréen, homme approuvé de Dieu auprès de vous par les miracles et le prodiges et les signes que Dieu a fait par lui...") fut considérablement remanié par St Paul.

Les principes du monothéisme d'origine réapparurent modestement lors de la réforme comme l'Unitarisme "chez certains dissidents qui niaient le dogme de la Trinité parce qu'ils y voyaient un abandon du monothéisme" (Grand Larousse Universel) et qui croyaient en la "nature humaine de Jésus Christ" (Encyclopaedia Universalis)

Dans les Évangiles canoniques, jamais Jésus n'évoque les dogmes actuels:

-Qu’il serait le fils de ou Dieu lui-même, ou la troisième personne d'une Trinité (voté en 325 à Nicée)

-Le péché originel porté par tous les hommes suite à la faute d'Eve

-Le sacrifice de Jésus pour laver le péché originel et racheter l'humanité

-La rédemption par la seule foi dans le sacrifice de Jésus (selon la doctrine de St Paul de Tarse)

 

NB: Jésus prie Dieu (le père) à Gethsémané ! dans le selon Mathieu 26 :36-39

- Jésus arrive avec ses disciples à un endroit appelé Gethsémané. Il leur dit: «[Asseyez-vous ici, pendant que je vais prier là-bas] »37

- Il emmène avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée. Il commence à être triste et très effrayé. Alors il leur dit: « Mon coeur est triste jusqu'à mourir. Restez ici, restez éveillés avec moi »

- Il va un peu plus loin, [il se jette par terre, le front contre le sol] Et il prie en disant:« Mon Père, si c'est possible, éloigne de moi cette coupe de souffrance! Pourtant,ne fais pas comme je veux, mais comme tu veux!»



Remarque: ces versets révèlent à tout croyant sincère que, si Jésus prie Dieu (le Père) comme tous les croyants avant lui selon la même expression de l'ancien testament - clinique sur ce lien => genoux par terre, le front contre le sol  , cela confirme que Jésus et le Père ne font pas UN, ni dans l'essence ni dans la volonté, car Jésus dit: «ne fais pas comme je veux, mais comme tu veux! » idem dans Luc 22:42:

« O Père, si tu le veux, écarte de moi cette coupe! Toutefois, que ta volonté soit faite, et non la mienne. »

* DONC DEUX VOLONTÉS BIEN DISTINCTES, celle de Dieu d'une part et celle de Jésus d'autre part *

Quand au verset cité dans le selon Jean 10:30 «Or, moi et le Père ne somme qu'Un  » il doit être pris au sens métaphorique et non littéral : nous sommes UN, c'est à dire: je suis le représentant de Dieu de part la mission qu'Il m'a confiée ; le même raisonnement doit être adopté pour l’appellation Fils de Dieu(cliquer sur le lien)

Voir aussi :

Le Jésus Christ de la Bible

La Bible actuelle est-elle une parole inspirée ?

La Bible authentique,  quelle version ?

 



Dieu selon le dernier testament

(Le Saint Coran)



La Foi en islam consiste à croire à
l'existence,l'unicité et les attributs de Dieu, tous les musulmans s'accordent sur cette Foi.

Cependant il existe des divergences quant à l'appréhension des attributs divins et ça reste encore un sujet de controverse.


La querelle entre les littéralistes et les tenants de la métaphore à propos des attributs divins est l'exemple type d'une querelle qui ne peut pas avoir de solution rationnelle. Elle aboutie à ce qu'on appelle une aporie pour la simple et bonne raison que les mêmes prémisses peuvent avoir deux conclusions opposées.

En effet, les tentants de la métaphore accusent les littéralistes d'anthropomorphisme en disant à peu près ceci : "certes, vous prétendez que le trône et les mains de Dieu sont bel et bien un trône et une main, même si vous admettez qu'il ne peut s'agir d'un trône et d'une main tels que l'esprit humain peut les concevoir. Mais ce faisant vous faites néanmoins de l'anthropomorphisme, car vous ne prenez pas en compte le fait que Dieu est Tout-puissant, qu'Il est éternel et Absolu et qu'Il ne saurait logiquement posséder rien qui soit hors de Lui de quelque façon que cela soit. Il est transcendant et, par conséquent, lui attribuer un trône et une main ne sied pas à sa grandeur. Donc, il s'agit d'une métaphore, les expressions "trône" et "main" ne sont là que pour indiquer au croyant des notions (l'idée de souveraineté et celle d'action) de façon à ce qu'il puisse se les représenter".

Mais les littéralistes rétorquent aussi tôt : "Qui êtes-vous pour prétendre savoir mieux que votre Créateur ce qu'Il est et ce qu'Il n'est pas, ce qu'Il a et ce qu'Il n'a pas. Vous semblez oublier qu'Il est le Tout-puissant et qu'en vertu de sa toute puissance Il Est ce qu'il veut être.

L'homme n'a donc pas le droit d'interpréter ces paroles mais doit les prendre comme telles. En suivant votre raisonnement, on pourrait rendre toute la révélation métaphorique et ainsi, au lieu de s'approcher du vrai sens du texte, on le viderait de sa force, on n'aboutirait qu'à déchoir l'Idée de Dieu pour la priver de toute réalité substantielle, jusqu'à aboutir à une forme de panthéisme"


On le voit bien, la querelle tourne en rond et elle ne peut d'ailleurs faire que cela, puisque c'est au nom de cette même Toute-puissance divine que chacun récuse les arguments de la partie opposée. Dieu est tout puissant, donc on ne peut le rendre à l'image de l'Homme, Dieu est tout puissant, donc on n'a pas à interpréter ses paroles.

Les savants musulmans se sont divisés concernant les attributs de Dieu en plusieurs schismes en fonctions de leurs approches du texte coranique et à causes des divergences des narrateurs du Hadith en :

A) La tendance anthropomorphiste (mujassimite):


Dont le chef de fil Hishâm ibn al-Hakam, affirment que le mot "main" désigne, en ce qui concerne Dieu, une réalité. Cependant, ils vont plus loin et affirment que ce mot désigne à propos de Dieu la même chose que ce qu'il désigne à propos des hommes. Ils ont pris Ce terme dans son sens propre, d'où une tendance anthropomorphiste évidente.

Mais sérieusement quand on prend l’exemple des salafistes contemporains dont le chef de fil est le cheikh Mohammed Ibn Abd Al WAHAB lui même adepte du cheikh  Ibn Taymiyya.

Cette école est représentée actuellement par les Cheiks: Ibn BAZ, OTHEIMYNE, El ALBANY ....que disent-ils à ce sujet ?

Pour ma part et après avoir analysé les écrits de leur maître le cheikh Ibn Taymiyya , j'ai conclu qu'il ne s'agit ni plus ni moins que d'une école anthropomorphiste déguisée par des subterfuges linguistiques, vous pouvez le constater par vous même, preuve à l'appui:

Cliquer ici pour consulter la page consacrée à l'anthropomorphisme d'Ibn taymiyya


B) Les tendances rationnalistes (jahmite et mu'tazilite):


Voulant éviter cet anthropomorphisme, les jahmites nient au terme "main" de vouloir désigner, en ce qui concerne Dieu, la même chose que ce qu'il désigne à propos des hommes. Cependant, ils partent plus loin et nient également à ce terme de désigner quoi que ce soit en ce qui concerne Dieu. Pour eux, ce terme ne désigne aucune réalité en ce qui concerne Dieu, et est à prendre dans un sens purement figuré.

"La Main de Dieu ne désigne rien d'autre que la Puissance de Dieu", disent-ils.

C) Les tendances sunnites (les gens du hadith):


La tendance sunnite est du juste milieu : elle affirme que les terme s"main" "visage"….etc , désignent des termes employés pour tenter de décrire l'indescriptible. Contentons-nous de ne pas polémiquer sur ces sujets (principe de tafwidh =
تفويض)

A l'intérieur de la tendance sunnite, les savants des premiers siècles (salafs) employaient la formule que Dieu a employée : "La Main de Dieu", tout en rajoutant : "Dieu seul sait ce dont il s'agit".

Cependant, certains savants postérieurs (khalafs) ont écrit pour leur part : "La Main de Dieu est à comprendre dans le sens de la Puissance de Dieu". Il existe donc aujourd'hui, à propos de la question de l'interprétation de ces "termes relatifs à Dieu", deux sous-tendances à l'intérieur de l'authenticité sunnite : celle qui reprend la position des "salafs" sur ce point, et celle qui partage la position des "khalafs".

Certains de ceux qui sont de cette première tendance accusent ceux qui sont de la seconde d'être en réalité de tendance jahmite ; à quoi ceux qui partagent la position des khalafs leur rétorquent qu'ils sont quant à eux de tendance mujassimite (anthropomorphiste) !

Aujourd'hui encore, les débats sont souvent passionnés, les disputes fréquentes : on s'accuse mutuellement de ne pas être de l'authenticité sunnite.


Références en arabe de quelques affirmations à caractère anthropomorphique puisées dans les Hadiths:

- Dieu créa Adam à son image ! (Boukhari 3079, 3080 et Mouslim 5063)

- Dieu aurait tantôt une main droite ( Mouslim 6430) tantôt deux mains toutes deux à droite !!! (Mouslim 3406),

 des paumes de mains (Mousnad Ahmed 16026) et même des doigts !!! (Boukhari 11001)

- Dieu aurait une jambe (Boukhari 11028 ) et un pied(Boukhari10961  )

-Le jour de la Résurrection, Dieu posera Son pied sur le feu de la Géhenne qui dira alors «Qat», «Qat»,  assez, assez (Boukhari 6168, et Mouslim 5083)

PS: désolé je viens de constater que les liens directes vers les hadiths ne fonctionnent plus, sans doute depuis la modification du site hébergeur : http://hadith.al-islam.com/

Les autres Hadiths anthropomorphiques (en arabe بالعربية)

 

 

Dieu selon la Bible et le Coran

 

 

Question

Réponse de la Bible

Réponse du Coran

Dieu  a-t-il besoin de se reposer ?

Car en six jours l'Éternel a fait les cieux et la terre, et le septième jour il a cessé son œuvre et il s'est reposé.

Exode 31.17

En effet, Nous avons créé les cieux et la terre et ce qui existe entre eux en six jours, sans éprouver la moindre lassitude. Coran 50.38

Dieu ressemble-t-il  à ses créatures ?

Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance Génése 1.26

Il n'y a rien qui Lui ressemble; et c'est Lui l'Audient, le Clairvoyant. Coran 42.11

Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus.
4. Et nul n'est égal à Lui».

Coran 112.3

Dieu peut-il oublier ?

Jusques à quand, Éternel! m'oublieras-tu sans cesse? Psaumes 13.2

Mon Seigneur [ne commet] ni erreur ni oubli. Coran 20.52

Dieu a-t  il besoin de sommeil ?

Réveille-toi! Pourquoi dors-tu, Seigneur? Réveille-toi! ne nous repousse pas à jamais! Psaumes 44.23

 

Réveille-toi, réveille-toi pour me faire justice! Mon Dieu et mon Seigneur, défends ma cause! Psaumes 35.23

Dieu ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même "al-Qayyum».

Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. Coran 2.255

Dieu est-il sourd ?

Jusqu'à quand, ô Éternel?...

J'ai crié, Et tu n'écoutes pas habacuc 1.2

Certes, mon Seigneur entend bien les prières. Coran 14.39

 

Et si tu élèves la voix, Il connaît certes les secrets, mêmes les plus cachés. Coran 20.7

Dieu demanderai-t-il d’agir avec perversion

envers les pervers ?

 

Avec celui qui est pur tu te montres pur, Et avec le pervers tu agis selon sa perversité. 2Samuel 22.27

Ô les croyants ! Observez strictement la justice et soyez des témoins (véridiques) comme Dieu l'ordonne, fût-ce contre vous mêmes, contre vos père et mère ou proches parents Coran 4.135

Dieu commanderait-t-il la turpitude ?

Je ferai même trouver grâce à ce peuple aux yeux des Égyptiens, et quand vous partirez, vous ne partirez point à vide. 3.22  Chaque femme demandera à sa voisine et à celle qui demeure dans sa maison des vases d'argent, des vases d'or, et des vêtements, que vous mettrez sur vos fils et vos filles. Et vous dépouillerez les Égyptiens. 12.35  Les enfants d'Israël firent ce que Moïse avait dit, et ils demandèrent aux Égyptiens des vases d'argent, des vases d'or et des vêtements. EXODE

 

Dis : «[Non,] Dieu ne commande point la turpitude. Direz-vous contre Dieu ce que vous ne savez pas ? » Coran 7.28

Certes, Dieu commande l'équité, la bienfaisance et l'assistance aux proches. Et Il interdit la turpitude, l'acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez. Coran 16.90

 

Dieu fait-il juger une personne pour le péché commis par ses parents ?

Préparez le massacre des fils, A cause de l'iniquité de leurs pères! Esai 14.21

Chacun n'acquiert [le mal] qu'à son détriment : personne ne portera le fardeau (responsabilité) d'autrui. coran 6.164

 

Car nous pensons que l'homme est justifié par la foi, sans les oeuvres de la loi. Romains 3.28

Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire : «Nous croyons ! » sans les éprouver ?

Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux; [Ainsi] Dieu connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent. Coran 29 :2-3

Celui qui est croyant est-il comparable au pervers ? (Non), ils ne sont point égaux.



Ceux qui croient ET accomplissent les bonnes œuvres, auront leur résidence dans les Jardins du Refuge, en récompense de ce qu'ils œuvraient. Coran 32 :18-19

 

Dieu le transcendant

a-t-il eu besoin d’engendrer un fils ?

Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique Jean 3.16

 

Je publierai le décret; L'Éternel m'a dit: Tu es mon fils! Je t'ai engendré aujourd'hui.

Psaumes 2.7

 

Dis : «Il est Dieu, Unique. Dieu, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons. Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus. Et nul n'est égal à Lui».Coran 112:1-4

 

Et ils ont dit : «Le Tout Miséricordieux S'est attribué un enfant ! »  Vous avancez certes là une chose abominable !
Peu s'en faut que les cieux ne s'entrouvrent à ces mots, que la terre ne se fende et que les montagnes ne s'écroulent, du fait qu'ils ont attribué un enfant au Tout Miséricordieux, alors qu'il ne convient nullement au Tout Miséricordieux d'avoir un enfant !

Tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre se rendront auprès du Tout Miséricordieux, [sans exceptions], en serviteurs. Il les a certes dénombrés et bien comptés. Et au Jour de la Résurrection, chacun d'eux se rendra seul auprès de Lui. Coran 19.88